Allergies et intolérances : les différences – Les allergies alimentaires en chiffres

925x336 Intolerances Alimentaires Original

925x336_intolerances_alimentaires_originalIl est difficile de mesurer l’ampleur des intolérances alimentaires car elles sont difficiles à diagnostiquer. La British Allergy Foundation affirme que 45% de la population d’Europe et d’Amérique du Nord en serait atteinte. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) en France et l’Association Québécoise des Allergies Alimentaires (AGAA) au Canada considèrent que les allergies alimentaires concerneraient 3 à 4% des adultes et 6 à 8% des enfants.

Les jeunes enfants sont les plus concernés par les allergies alimentaires puisqu’ils sont 3 à 4 fois plus touchés que les adultes, un chiffre qui devrait doubler d’ici 2020 dans les pays développés. Cependant, une majorité des allergies sont résolues avant l’âge de 7 ans en moyenne.

Les allergies alimentaires ne doivent pas être sous-estimées. Une allergie aux protéines du lait chez le nourrisson pourrait par exemple causer un retard de croissance s’il n’est pas remplacé par un substitut équivalent, en général des hydrolysats. Les angio-oedèmes qui peuvent causer une obstruction des voies respiratoires et les chocs anaphylactiques sont encore responsables de nombreux décès. Une réaction allergique à risque d’anaphylaxie doit immédiatement être traitée avec de l’épinéphrine (= adrénaline).

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.