Après nos Etats généraux de la femme, le combat continue ! – Par Anne-Cécile

Claire Une Prof Engagée

Ce qui recule : la situation des femmes modestes, les retraites et la parité en politique

La situation des femmes modestes. Depuis une trentaine d’années, l’emploi à temps partiel s’est généralisé en France. Les salariés à temps partiel sont très majoritairement des femmes (83 %) qui, bien souvent, préféreraient travailler à plein-temps. Il s’agit globalement d’emplois peu qualifiés, plus précaires, soumis à des horaires décalés non planifiés. Parallèlement, les foyers monoparentaux sont en augmentation depuis dix ans. Résultat : 70 % des travailleurs pauvres sont des femmes…

Les retraites. En 2004, le montant des retraites perçu par les femmes était de 38 % inférieur à celui des hommes. La réforme qui vient d’être adoptée ne corrige en rien cette situation. Pis, l’âge de départ à la retraite a été reculé à 67 ans pour la majorité des femmes…

La parité en politique. On savait déjà que, pour les élections nationales, les partis politiques préfèrent payer des amendes plutôt que de respecter la loi… Mais la récente réforme territoriale met à mal la parité dans les collectivités locales. L’effet combiné de la diminution du nombre d’élus et de la généralisation du scrutin majoritaire va entraîner mécaniquement un recul de la parité.

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.