Les plus gros mensonges de l’histoire de France

Clovis 1236359

De Janvier à Février suivez nos 14 épisodes sur les grandes impostures de l’histoire de France !

1 –      VERCINGÉTORIX, notre ancêtre gaulois
2 –      CLOVIS, premier roi de France
3 –      DAGOBERT a mis sa culotte à l’envers
4 –      CHARLEMAGNE a inventé l’école
5 –      La peur de l’An mille et le moyen-âge
6 –      JEANNE D’ARC, la pucelle d’Orléans
7 –      FRANÇOIS Ier et la bataille de Marignan
8 –      La poule au pot d’Henri IV
9 –      LOUIS XIII et les mousquetaires
10 –   La guillotine a été inventée par GUILLOTIN
11 –   MARIE-ANTOINETTE, mauvaise reine
12 –   La prise de la Bastille, fête nationale
13 –   LOUIS XIV, Napoléon, chefs d’État prestigieux
14 –   NAPOLÉON III, « le petit »

 

Du petit arrangement avec les faits à la vraie imposture, l’histoire a souvent été réécrite avant d’arriver jusqu’à nous. Un détournement opéré plus ou moins consciemment par les historiens, les romanciers, les politiques au fil des années pour construire une représentation commune, et si possible valorisante, du passé. A défaut d’être à proprement parler instrumentalisée, l’histoire est donc souvent déformée pour assurer la cohésion de la société, en particulier en période de crise. De Vercingétorix à Napoléon, voici quelques petits et gros mensonges, parfois encore enseignés en classe.

 

2 –      CLOVIS, premier roi de France

Si le mythe des Gaulois ne s’est cristallisé qu’au XIXe siècle, les intellectuels et dirigeants de la monarchie, du moyen-âge à la révolution, n’avaient d’yeux que pour les Francs et pour Clovis. Ce dernier a toujours été présenté comme le premier roi de France. Il fut, certes, le premier monarque des Francs saliens et parvint à gouverner un territoire proche de la France actuelle. Mais son royaume a recouvert également l’Allemagne où il dispose aujourd’hui du même statut. Bien des éléments de sa biographie sont aussi contestés. Son sacre à Reims n’aurait été qu’un baptême « personnel » ou au mieux une forme d’alliance avec l’église pour asseoir son pouvoir. Le premier sacre d’un roi serait en réalité celui de Pépin le Bref en 754. L’histoire du vase de Soissons, rapporté par un biographe de Clovis, Grégoire de Tours, près de 70 ans après sa mort, a aussi plusieurs fois été démontée par les historiens. Enfin, les symboles de la monarchie de droit divin (fleur de lys, oriflamme…) auraient été ajoutés bien après sa mort. Le mythe de Clovis aurait été particulièrement instrumentalisé lors de la guerre de Cent ans pour fédérer la population autour du roi de France.

 

 

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.