Comment bien choisir son sophrologue

Rond Sophro 0

rond-sophro_0C’est toujours la même chose : lorsqu’il s’agit de choisir un praticien, que ce soit un professionnel médical ou para-médical (ostéopathe, chiropraticien et évidemment sophrologue), on se demande toujours comment faire. Qui écouter, à qui faire confiance ?

Le bouche-à-oreille, encore une fois, est loin d’être à négliger. Par ailleurs, cela vous donnera l’occasion de demander ce que la personne en a pensé, pourquoi elle y est allée, etc. C’est plus ou moins l’assurance de ne pas tomber sur un charlatan, à moins que la personne ne soit mal intentionnée. Mais, si un sophrologue peut convenir et satisfaire les attentes de Sandrine, ça n’est pas dit qu’il vous convienne. Néanmoins, ça vaut le coup d’essayer.

Par ailleurs, comme ça n’est pas une profession qui nécessite un diplôme d’Etat, il n’y a pas de titre reconnu. N’importe qui ou presque peut avoir pignon sur rue en tant que sophrologue. Même s’il n’existe pas de diplôme d’Etat, il existe bien sûr un diplôme de sophrologie qui sanctionne plusieurs mois de formation et qui s’obtient auprès des écoles reconnues ( la suite demain).

Anne Xaillé – JournalDesFemmes.com

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.