LE SPIRITISME Episode 1

Cercle11

Les esprits
On a pour habitude en matière de spiritisme de classifier les interlocuteurs invisibles selon leur spirituel en les plaçant sur une échelle spirite.
Anonte : esprit positif qui évolue, qui progresse en tentant d’atteindre le plus haut niveau, celui d’entélé.
Barunte : esprit bas, peu ou pas du tout évolué, encore attaché à la matière et donc fortement attiré par celle-ci ; il peut causer le mal, donner de mauvais conseils aux participants. Son état ne persiste pas indéfiniment, car lui aussi est destiné à une longue évolution qui le fait sortir de sa condition de « damné » du christianisme emprisonné jusqu’à la nuit des temps.
Entélé : esprit élevé, parfait, fortement positif qui dispense des conseils hautement spirituels.
Esprits guides : il s’agit d’entités particulières qui auraient pour but de protéger le vivant et en cas de médiumnité, ces esprits serviraient d’intermédiaires ou de ponts entre le médium et les différentes entités. On peut oberver ici la grande similitude avec le rôle de l’ange gardien catholique, bon protecteur et conseiller à qui le vivant se confie.
Ce qu’il faut savoir, c’est que l’on invoque des entités intelligentes. Par conséquent, on ne peut leur faire confiance. Même s’ils arrive d’invoquer des proches décéder, il faut toujours prendre garde de ce qui est dit, il il faut toujours garder la tête froide. Les esprits sont farceurs et il faut s’en méfier. Le tout est de rester maître de soi. En général, les séances de spiritisme sont de grandes discussions sur tous les sujets. On peut leur demander des renseignements sur le destin mais il est probable que les esprits répondent de manière vague. Ils sont capables de lire dans les pensées.

Conduire une scéance de spiritisme :
Une séance peut être grosso modo subdivisée en 3 parties :
– L’ouverture
– Le déroulement
– La conclusion
L’approche est la technique qui permet l’identification de l’esprit qui se présente. Dans ce but, une succession de ‘quelqu’un est-il là? D’où venez-vous?’ peut être une méthode d’ouverture. Dans le cas où l’entité intervenante n’a pas la possibilité de s’exprimer par le truchement d’un des participants, elle optera probablement pour la typologie, un code sonore de communication utilisant la table spirite ou se manifestant par des coups frappés dans le mur ou dans les meubles. En général, un coup frappé à une question signifie oui, alors que deux coups signifient non.
La scansion de l’alphabet peut être soumise à ce code. Le directeur devra dans ce cas réciter à voix haute les lettres de l’alphabet et accepter comme communication la lettre acceptée par un coup donné de la part de l’entité qui réussira à formuler des mots, des phrases, des pensées, des dialogues. Le déroulement de la séance est le moment où les participants peuvent posez des questions directes et il représente donc la substance et la raison même de toute cette expérience. Il est préférable que seul le directeur puisse intervenir pour éviter trop de bavardages de la part des participants, qui risqueraient de rendre l’expérience tout à fait incohérente.
Il convient de ne pas poser de questions inutiles qui gâcheraient le dialogue éthéré et beaucoup d’énergie. Pendant la dernière partie, le directeur remercie l’entité qui est intervenue et la congédie en l’invitant à retourner à la lumière. Il est parfois nécessaire de faire montre d’énergie en présence d’esprits réticents à se retirer. Il est fréquent qu’une séance de spiritisme soit très longue, mais qu’elle ne donne pas pourtant de conclusions vraiment intéressantes, plutôt que de se décourager et de renoncer, il faut se souvenir que la rencontre entre 2 dimensions différentes entraîne automatiquement des difficultés.
On se trouve alors en présence d’une dialectique stéréotypée, quasi symbolique, qui voudrait être économique et garder le plus d’énergie possible pour l’échange. Le choc de la mort et le fait de participer à une dimension libre et temporelle créent, en outre chez l’entité, de grosses carences en ce qui concerne les noms et les dates ; de plus, aux dires de certains spirites, une sorte de censure supérieure les empêchera parfois de révéler dans le détail certains faits aux vivants, qui sont probablement jugés insuffisamment mûrs pour les connaître.

Le voyage astrale
C’est ainsi que les occultistes qualifient la séparation du corps physique et du corps astral. Ce dernier libéré de la pesanteur peut s’élever et voyager dans l’espace. Pour quitter son corps, il faut une bonne maitrise de soi, solidité mentale et une bonne capacité de visualisation.
La sortie consciente :
Après avoir sauté un ou deux repas et pris un bain d’eau salée, choisissez une journée de repos complet, où vous serez certains que personne ne vous dérangera. Couchez-vous sur un lit, la tête orientée vers le nord ; les jambes doivent être légèrement écartées et les paumes des mains dirigées vers le bas. Il convient d’être seul dans la pièce et d’éloigner toute lumière ou objet métallique en contact avec le corps qui risqueraient, par leurs vibrations, de déranger le champ magnétique. Je vous conseille de mettre des habits chauds et larges, car pendant le voyage astral vous risquez d’avoir froid et les couvertures peuvent vous gêner. Essayez de visualiser une onde bleue partant des pieds et allant jusqu’à la tête ; pratiquez simultanément une respiration contrôlée et, les yeux fermés, relâchez tous vos muscles, détendez chaque partie de votre corps. Le bleu vous apportera la décontraction, le calme, la paix. Au bout de 30 à 40 minutes, vous ne sentirez plus vos mains, ni vos bras, ni votre corps. Le seul élément réel traversant ce tiède flottement sera le mouvement continu de l’onde parcourant votre corps. Voici venu le moment de vous dédoubler. Il faut que vous le vouliez intensément, sans raideur, ni obstination. Imaginez que vous sortez de votre corps en vous soulevant lentement sur vos pieds. Vous allez sentir un léger détachement, comme si le courant électrique était coupé. Vous êtes dédoublé et désorienté. Vous êtes projeté vers le haut, ou poussé dans un tunnel noir où la sortie est éclairée. Vous êtes léger. Vous aurez certainement peur. Si vous ne surmontez pas cette peur, vous reviendrez dans votre corps et vous aurez des sueurs froides. Sinon tout ira bien. Au début, vous bougerez difficilement. Tout vous paraît déformé. les couleurs sont différentes. Surveillez d’un oeil la corde d’argent et si elle devient moins lumineuse, flexible, dure et plus foncée, il est temps de rentrer. Le temps est inexistant, cette corde est votre montre. Vous sentirez un déchirement, une aspiration. Le premier voyage dure approximativement dix minutes. Il faut le pratiquer plusieurs fois avant de pouvoir voyager loin. Il vous faudra une grande force pour pouoir voyager dans le temps, vous rendre à un endroit,… Une enveloppe magnétique protège votre corps, le temps du votage, contre les aggressions. Lors de votre retour, vous ressentirez une sensation de renversement et de confusion. Il vous faudra récupérer votre respiration et le contrôle de vos membres. Imaginez une onde rougequi vous traversera de la tête au pieds, vous sentirez des démangeaison et des fourmillements. Ce voyage déhydrate votre corps. Buvez de l’eau fraiche et mangez un peu de sel.
La sortie inconsciente :
Cette technique est plus simple et moins éprouvante. Le dédoublement n’est pas effectué, mais simplement visualisé : on imagine le trajet, les personnes que l’on veut rencontrer, la durée du voyage. Il faut que vous arriviez à visualiser une onde bleue, à voir le corps astral quittant le corps, se déplaçant, flottant et puis rentrant dans le corps. N’oublkiez aucun détail, jouez avec les particularités.
Ensuite, couchez-vous, pratiquez les techniques de relaxation, respiration et désensibilisation déjà expliquée et abandonnez-vous au sommeil. Lorsque vous vous réveillerez, vous ne vous rappellerai de rien, sauf d’avoir tenté un certain type d’expérience… et d’avoir dormi. Quant à la réussite de ce voyage, elle voussera confirmée par un objet déplacé ou un ami auquel vous aurez rendu visite sans corps.
La tradition conseille de pratiquer le dédoublement dans les deux heures qui précèdent l’aube. Il est conseillé aux néophytes voulant être sûr de réintégrer leur enveloppe physiue de ploger la main dans une bassine d’eau froide anvant d’entreprendre ce voyage.
Utilité du dédoublement :
Avec ce voyage, vous pouvez entrer dans le corps des autres et vérifier leur état de santé, aller voir ce qui se passe à une dizaine ou même une centaine de kilomètres de distance, assumer le rôle de l’entité et fournir à vos amis des prévisions et des conseils, se promener dans l’astral avec un ami ou un collaborateur, contacter des entités élevées capable de transmettre d’importantes informations, apprendre de nouvelles choses sur le destin de l’homme et l’au-delà, rencontrer des personnes mortes depuis quelques temps.

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.