» Pour entreprendre, il faut se bagarrer plus, démontrer plus « 

GetFile2

Catherine Colin, présidente & fondatrice de Made in Design

Catherine Colin a fait de sa passion du design un business ultra-performant. Nominée pour le Prix de la Femme d’Affaires Veuve Cliquot 2011, elle s’est vu décerner un « tribute » (hommage) spécial par le Jury qui a tenu exceptionnellement à saluer le succès de son entreprise et son esprit d’initiative. Tout a commencé en 1999. À l’époque, Catherine Colin a une obsession : le design ; une vision : démocratiser son accès. Le design est alors très à la mode, mais pour le trouver en province, ce n’est pas toujours simple. Les prix sont parfois intimidants.

Douze ans après, son site Made in Design est le leader du design sur Internet en France. Et depuis 2009, date à laquelle le fonds d’investissement européen GIMV a apporté 4,5 millions d’euros, l’entreprise est en pleine expansion européenne ; après l’Angleterre, c’est au tour de l’Allemagne et de l’Italie de découvrir les potentialités du site.

Avec plus de 15.000 références disponibles en stock, émanant de 800 noms du design (jeunes talents ou personnalités iconiques), aucun autre magasin ne peut rivaliser avec une telle offre. Le site compte plus de 10 millions de visiteurs uniques par an, majoritairement des femmes (60 %) et 30 % de Parisiens. Clé du succès ? Tous les produits sont livrés en moins de 48 heures. Chaque semaine, 700.000 abonnés reçoivent la newsletter au contenu éditorial associé aux alertes des ventes flashs. Résultat : en 2010, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros, en hausse de plus de 60 % par rapport à 2009. Pour 2011, le rythme de croissance devrait être similaire.

Actuellement, Catherine étudie les possibilités d’expansion en Pologne, aux Pays-Bas et en Scandinavie. 2012 devrait être une année majeure avec l’ouverture d’un site doté d’une plate-forme internationale destinée aux CSP+++ d’Asie et du Proche-Orient désireux d’accéder au design en un temps record. Autre axe fort de développement pour l’avenir : l’activité B to B avec l’aménagement d’espaces pour des professionnels.

La passion de Catherine est demeurée intacte. Actuellement, elle s’assouvit par la réalisation d’éditions limitées avec les plus grands designers comme Ora-ïto et Matali Crasset mais aussi par le soutien à la jeune création française. Et en particulier l’éco-design. « La France est en retard dans ce domaine. Aujourd’hui, tout est devenu design. L’expression est très galvaudée. Or, le vrai design, c’est de la valeur ajoutée, en termes d’esthétique, d’innovation et d’utilisation. Pour entreprendre, il faut se bagarrer plus, démontrer plus. »

latribune.fr

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.