Qu’est-ce que le sex blues ?

Sex Blues

La dépression par le sexe

On connaissait le baby blues, ce phénomène qui touche les femmes après leur accouchement et provoque des dépressions ! Voici désormais le sex blues ! Habituellement le sexe est plutôt source d’épanouissement, il est bon pour le corps et le moral ! Toutes les femmes adorent faire l’amour pour le bien-être que cela procure surtout lorsque l’on est stressées.

Eh bien cette vérité qui semblait si évidente est pourtant loin de l’être. Certaines femmes après des rapports sexuels n’éprouvent pas de plaisir mais plutôt une sorte de tristesse, pouvant conduire à la dépression. Comment expliquer ce phénomène ? Il faut bien différencier sex blues et déception ! Ce n’est pas parce que vous n’avez pas eu d’orgasme que vous allez faire un sex blues !

Un blues post-sexe

Le phénomène est d’une autre nature ! Car le sex blues peut survenir après une partie de jambes en l’air époustouflante avec un orgasme à la clé. Le sex blues peut d’ailleurs provoquer des symptômes très violents comme des crises de larmes, de l’anxiété, un sentiment de honte, de l’irritabilité, de la colère. Peut-être appartenez-vous à cette catégorie.

Rassurez-vous, vous ne devez ni complexer ni culpabiliser. 46 % des femmes se sont en effet retrouvées dans cette situation, en proie à une effusion de sentiments qu’elles ne maîtrisent pas. Souvent, ces femmes aiment leur conjoint et leurs relations sexuelles sont loin d’être désagréables, ce qui complique encore davantage la situation.

sex_bluesDes causes encore troubles

Si de plus en plus de chercheurs s’intéressent à cette dépression post sexuelle qu’ont déjà vécue de nombreuses femmes, ils ont encore du mal à en expliquer les causes. Pour certains, il s’agirait d’un dérèglement hormonal. En effet lors de l’acte sexuel, c’est l’hormone du bonheur qui est libérée. Les endorphines provoquent plaisir et bien-être. Certaines femmes pourraient donc en être dépourvues. Autrement dit, la première cause serait purement physiologique, certaines femmes se trouvant dans l’incapacité d’éprouver détente et bien-être après l’amour.

Pour d’autres, ce trouble pathologique trouverait sa source dans le degré d’intimité du couple, autrement dit une cause psychologique. Au moment de la jouissance se produit la fusion du couple qui est rompue après, d’où une sorte de mélancolie et de tristesse générée par cette séparation. Un sentiment de perte apparaît alors et avec lui un sentiment de vide et de distance.

Que faire ?

Ce phénomène n’est pas à prendre à la légère. Si vous souffrez de sex blues, l’important est d’en parler. Consultez votre médecin ou gynécologue pour exprimer ce que vous ressentez. De même, cette déprime post-coïtale peut puiser sa source dans d’autres traumatismes que psychologues peuvent vous aider à évacuer, du style traumatismes ou peurs liés à l’enfance. Qu’il s’agisse d’une tristesse passagère ou d’une souffrance bien réelle, surtout si tout va bien dans votre couple, il est important de vous faire aider par les professionnels de santé.

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.